A L'ANTENNE
ANNIVERSAIRES
  visiteurs depuis mai 2006
  visiteurs aujourd'hui
   visiteurs actuellement
RadioSouvenir.com
Hommage aux artistes disparus de la chanson francophone
UN SIECLE DE CHANSONS
RadioSouvenir.com
9, Joseph Giordan
06200 Nice (FR)
info@RadioSouvenir.com
1918 - 1930 : Les années folles
Le traité de paix de Versailles mettant un terme à la guerre de 14-18 va permettre à la chanson française de retrouver ses lettres de noblesse. Les années folles débouchent sur un tout nouveau décors: volonté d'oublier les quatre années de conflit et reprise économique. Mistinguett chante "Mon homme" et "Ca c'est Paris", Maurice Chevalier interprète "Dans la vie faut pas s'en faire". Pour Georgius, c'est "La plus bath des javas", pour Berthe Sylva les inoubliables "Roses blanches" et pour Joséphine Baker "J'ai deux amours". Les salles aussi bien parisiennes que provinciales sont abondamment garnies.
La réalité n'est toutefois pas aussi rose que cela. Des chanteuses réalistes telles que Marie Dubas, Damia et Fréhel  témoignent du malaise grandissant de cette société qui voit d'un côté les gens fortunés et de l'autre pauvres. Il en va ainsi jusqu'au 24 octobre 1929 et à ce fameux krach boursier aux Etats-Unis. C'est la fin des années folles pour tout le monde…
JOSEPHINE BAKER
MAURICE CHEVALIER
1930 - 1939 : La crise
A la suite du krach de Wallstreet, les billets de banque ne valent plus rien et le monde entier entre en récession. Le désespoir prend le dessus et le monde voit profiler une nouvelle menace: Hitler arrive au pouvoir en 1933.
Musicalement, une nouveauté fait son apparition: le Swing arrivant directement d'Amérique. Ce style révolutionnaire influence Mireille, Jean Sablon et le fou chantant Charles Trénet. En 1927, Charles Lindbergh avait ouvert une première route aérienne entre le nouveau et l’ancien continent. Maurice Chevalier va largement en profiter pour se produire sur les scènes new-yorkaises et ainsi exporter le charme français. Dans le courant des années 30, le comique troupier Gaston Ouvrard (vidéo: il chante ici à plus de 80 ans) n'est, selon sa chanson, pas bien portant et a paraît-il la rate qui se dilate et le foie qu'est pas droit. Une nouvelle tragédienne monte sur les planches: Edith Piaf. Pendant ce temps, Ray Ventura et ses Collégiens tentent d'apaiser les rumeurs d'une nouvelle guerre mondiale en jouant "Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux". Mais tout ce beau monde va très vite déchanter...